blue and white desk globe on green grass field during daytime

Alors que la planète suffoque sous le poids des émissions de carbone, tous les regards se tournent vers les entreprises. Ces dernières doivent désormais assumer leur rôle dans la lutte contre le changement climatique. 

Les questions relatives au climat s’enchainent dont celle du bilan carbone. Pourquoi calculer ses émissions de CO2 ? Comment réduire son impact ? Nous vous livrons tout ce qu’il faut savoir.

Entreprise : pourquoi calculer son bilan carbone ?

Le bilan carbone consiste à mesurer l’empreinte carbone de son entreprise. Ce terme né dans les années 2000 concerne l’ensemble des émissions de gaz à effet de serre (GES) qu’une entreprise émet à un moment donné de son activité.

Naturellement, la réalisation de son bilan carbone s’inscrit dans une démarche responsable visant à combattre le réchauffement climatique et à préserver notre planète. Toutefois, cette action peut également procurer divers avantages à une entreprise.

Améliorer son image de marque

Les consommateurs des divers marchés actuels se montrent extrêmement sensibles à la cause environnementale. Une entreprise adoptant une approche éco-responsable accroît sa crédibilité auprès du public. De plus en plus de clients apprécient et privilégient les produits et services issus d’une production responsable et d’une marque engagée.

Pour se démarquer des concurrents

Les enjeux liés au climat sont de plus en plus intégrés dans les stratégies des entreprises, des collectivités et des associations. Le bilan carbone est non seulement valorisé par les consommateurs, mais aussi par les partenaires et les investisseurs. Ainsi, effectuer un bilan carbone permet de se démarquer et de sortir du lot avec un engagement apprécié par les différents acteurs du monde professionnel.

Lire :   Les avantages du portage salarial pour un formateur

Pour s’adapter à la loi

Enfin, le bilan carbone d’une entreprise permet également d’être conforme à la loi et d’anticiper les prochains changements.

En France, cela est obligatoire :

  • Pour les entreprises de +500 salariés
  • Pour les établissements publics de +250 agents
  • Pour les collectivités de +50 000 habitants

Note : en 2025, le bilan GES deviendra également obligatoire pour toutes les entreprises de +250 personnes.

Comment mesurer les émissions de CO2 de son entreprise ?

Pour calculer son bilan des gaz à effet de serre (GES), il est généralement nécessaire de mesurer individuellement les émissions provenant des différentes activités d’une entreprise :

  • Consommation d’énergie
  • Transport professionnel
  • Production commerciale
  • Achats divers

Il y a quelques années, l’ADEME a mis en place un code de calcul qui permet de mesurer l’empreinte carbone d’une entreprise selon un critère physique ou monétaire. Ainsi, nous retrouvons les deux approches suivantes :

  • Physique : les données physiques consommées comme les km, kg, kWh (consommation) sont converties en kgCO2e (émission). Exemple : en un kilomètre (consommation) un utilitaire émet en moyenne 180g de CO2 (émission).
  • Monétaire : le prix des données monétaires comme l’euro, sterling, dollar (prix) est converti en kgCO2e/euro (consommation).  Exemple : 500 euros de produits informatiques achetés émettent en moyenne 200 kg de CO2.

Pour ne pas se perdre dans des calculs parfois laborieux, certaines plateformes offrent une solution clé en main pour mesurer et réduire efficacement l’empreinte carbone des entreprises. Global Climate Initiatives fait partie de ces acteurs, offrant des outils et des services dédiés. Vous pouvez en savoir plus sur leurs services en visitant le lien suivant : globalclimateinitiatives.com

Lire :   DOE Définition : tout savoir sur les Dossiers des Ouvrages Exécutés

Comment réduire efficacement l’empreinte carbone de son entreprise ?

Pour réduire son empreinte carbone, il est nécessaire de suivre trois étapes clés :

  • Réaliser un bilan GES
  • Identifier les principales sources d’émissions
  • Mettre en œuvre des actions concrètes pour les réduire

Prenons l’exemple d’une société d’assurance traditionnelle. Son bilan carbone a révélé que ses intermédiaires et partenaires constituaient sa plus grande source d’émissions. La publicité en ligne et l’impact numérique représentaient également d’importantes sources d’émissions de gaz à effet de serre.

Par conséquent, la société a décidé d’entreprendre des démarches visant à réduire ses sources de pollution. Elle s’est engagée auprès de partenaires responsables, a migré vers des solutions en ligne éco-responsables et a modifié ses canaux de prospection afin de réduire l’impact de ses campagnes marketing.