Reconnu sous l’acronyme (BOS), Building Operating System est un thème anglais, mais technique. Il est commun aux constructeurs de bâtiments. Le BOS permet de rationaliser et de mutualiser les données entre les équipements ou les capteurs de terrain ainsi que les applications. Découvrez plus de précisions sur cette terminologie ci-dessous.

Définition du Building Operating System

Le Building Operating System est l'évolution du système de gestion des batteries d’accumulateurs vers un système d'information. Le BOS se différencie par la pluralité des données qu'il manipule. Il est en mesure d’assurer entre autres les données liées au contrôle d'accès de même que celles en lien avec la détection des incendies. Le Building Operating System vous donne la possibilité de contextualiser et de structurer les données qu'il fournit. Vous pourrez aussi contextualiser et structurer facilement la connectivité aux solutions informatiques.

Dans une approche de microservices, le BOS permet à tout fournisseur de services numériques de se connecter à un bâtiment. Le prestataire peut ainsi avoir des informations précises sur ce qui se trouve à l'intérieur du bâtiment. En effet, chacune des données avec laquelle le BOS interagit, peut se décrire et décrire les interactions du système. Avec le Building Operating System, vous pouvez bénéficier d’un nouveau service sans modifier l'infrastructure actuelle du bâtiment. Vous n’aurez plus besoin de changer une donnée locale. Le BOS vous permet de masquer la complexité du terrain avec divers équipementiers et protocoles. Vous pourrez avoir accès aux données informatiques significatives pour dissocier les services indépendants les uns des autres sans même connaître l'architecture des bâtiments.

Enjeux du Building Operating System

Les enjeux du BOS sont multiples. En voici quelques-uns.

L’intégration des données

L’intégration des données se fait grâce à l’utilisation d’un système ouvert. Cela est important pour assurer la communication avec des systèmes différents. Cette étape est importante pour assurer l’homogénéité des données (la conversion d’unités, la synchronisation temporelle, etc.). Vous bénéficierez d'une qualité optimale des données pour mieux gérer les valeurs d’incohérence ainsi que la perte de valeurs.

La modélisation et la structuration des données

Pour permettre aux applications de service d’accéder aux données dont elles ont besoin, il est nécessaire de simplifier l’accès aux données. Ainsi, il convient de créer une abstraction de la complexité des systèmes. Dans ce cas, chaque donnée doit être associée à divers modèles de données. Les interactions entre les différents éléments, à savoir les équipements, capteurs et actionneurs sont décrites grâce à l’utilisation des relations mutuelles. Cela permet d’élaborer des hiérarchies entre ces divers éléments. Vous pouvez utiliser un système de partage d’informations pour simplifier et automatiser partiellement la structuration des données.

Pour ce faire, le BOS utilise une base de données de graphes qui facilite la description des systèmes complexes et le processus de recherche d’informations. Les données sont accessibles via des nœuds individuels dont chacun représente une partie du système. Un nœud peut être un locataire, un équipement, un étage, etc.

L'accès aux données et la gestion des interactions informatiques

Les données doivent être partagées avec des systèmes tiers qui utilisent des technologies informatiques en fonction des formats. Les systèmes peuvent être les services Web, le Rest API, les connecteurs, etc. Retenez qu’une seule technologie ne suffit pas en raison de la pluralité des services et des contraintes sur les réseaux informatiques.