clear wine glass overlooking orchard during daytime

Symbole mythique de « l’art de vivre à la française », le vin est un produit iconique du terroir national. Avec le succès des grands crus à l’international, le vin s’est imposé comme un élixir divin. Pour certains amateurs, la popularité de cette boisson représente un investissement intéressant avec un beau potentiel de plus-value.

Mais quel est l’état du marché de l’investissement dans le vin ? Quelle est sa rentabilité ? Quand est-il de sa fiscalité ? Voici tout ce qu’il faut savoir. 

Investir dans le vin : est-ce rentable ?

Même si la pandémie de la COVID-19 a mené à une chute brutale des ventes de vin, le marché vinicole ne perd pas de son éclat. Selon les chiffres présentés par le leader Liv-Ex, un placement vin aboutit à un rendement moyen de 5,6% en quelques années.  

La rentabilité moyenne est estimée à 8 ou 10 ans et certains vins spéculatifs permettent de doper significativement les performances d’une cave. Cependant, pour investir en vin, il est fortement recommandé d’être un amateur de ce fameux jus de raisins. Il est nécessaire d’être connaisseur des domaines, des régions viticoles afin de privilégier les bons placements.

Comment investir dans le vin ?

L’investissement dans le vin consiste à acquérir un certain nombre de bouteilles pour composer une cave d’investissement. Le but est d’investir dans de grands crus. Pour prendre un exemple, le domaine Romanée Conti présente des bouteilles d’une valeur moyenne allant de 1 000 à 10 000€. Cette dernière se valorise annuellement de 4% environ.

Lire :   Simulation chômage : comment savoir combien vous allez gagner ?

Certains types de vins ont également le vent en poupe comme les vins bordelais qui voient leur prix à la hausse depuis plusieurs années. Le Pavillon Rouge a par exemple vu sa valeur augmenter de plus de 20% en quelques années.

Les œnologues passionnés d’investissements conseillent actuellement de se tourner vers les régions du Jura, notamment en termes de vin jaune, mais également vers le Cahors et le Morgon.

Quelle fiscalité est appliquée lors d’un investissement en vin ?

L’investissement dans le vin présente une fiscalité relativement classique. Cette dernière dépend du type d’investissements : s’il s’agit d’ETF ou d’actions en vin.

Dans le cadre d’un investissement en ETF 

La fiscalité est identique aux valeurs mobilières. Ainsi, le taux d’imposition est de 12,8%. À ce pourcentage s’ajoute également le taux de prélèvements sociaux qui est actuellement de 17,2%.

Dans le cadre d’un investissement physique (bouteilles de vin)

L’investissement est soumis à la fiscalité d’un bien meublé. C’est-à-dire que :

  • le seuil d’imposition est de 5000 €. Si le prix de cession d’une bouteille est égal ou supérieur à cette somme, un impôt sur la plus-value est tout de suite appliqué ;
  • La cession inférieure à 5000€ est exonérée de toute imposition ;
  • un abattement de 5% est appliqué à partir de la deuxième année.
Lire :   Pourquoi votre entreprise a besoin d'une responsabilité civile professionnelle ? 

Dans le cadre d’une activité professionnelle

Le vendeur est dans l’obligation de déclarer son activité avec un statut de micro-entrepreneur. Les déclarations fiscales appliquées sont celles du statut en question.