black and silver laptop computer on brown wooden table

Véritable couteau suisse, un auto-entrepreneur doit posséder plusieurs cordes à son arc. Suite à la création d’une entreprise, faire une comptabilité efficace est l’un des piliers essentiels pour sa pérennité. Grâce à la digitalisation et à l’agora du web, plusieurs solutions comptables font leur apparition.

Pour vous accompagner dans cette tâche, avoir un logiciel de comptabilité est crucial. Mais quel logiciel comptable choisir ? Quels sont les critères de performances ? Voici la méthode ultime pour vous aider à choisir le meilleur logiciel de comptabilité.

1/ Optez pour un logiciel adapté à la taille de votre entreprise

Pour répondre à la forte demande du marché, plusieurs logiciels sont aujourd’hui spécialisés dans certains types d’entreprises. Nous retrouvons les trois catégories suivantes :

Les logiciels de comptabilité pour TPE : très répandus, ce type de logiciels sont adaptés aux petites structures qui ne gèrent pour l’instant que la tenue de la comptabilité. Ils sont également conseillés aux entreprises qui disposent des services d’un expert-comptable, notamment pour faire des factures et des devis.

Les logiciels de comptabilité pour PME : plutôt standardisés, ces logiciels permettent la gestion de l’ensemble de la comptabilité d’une PME. Ils prennent en charge la TVA, l’envoi de la liasse fiscale, etc.

Les logiciels de comptabilité pour grandes entreprises : ces logiciels s’intègrent dans une infrastructure informatique personnalisée. Idéals pour couvrir des besoins spécifiques aux grandes entreprises.

En général, si vous venez de lancer votre entreprise, nous vous conseillons d’avoir plutôt recours à un simple logiciel de facturation pour commencer.

2/ Assurez-vous de choisir un logiciel adapté à votre domaine d’activité

Nous retrouvons actuellement sur le marché des solutions spécialisées dans la comptabilité d’un domaine de travail spécifique. Cela vaut pour les professions libérales, l’artisanat et même le commerce.

Par exemple, il existe des logiciels de comptabilité avec gestion de la production (cycles d’achats, production, ventes…) et d’autres avec un suivi de processus commercial (devis, facturation, recouvrement, gestion des impayés…)

Si votre activité nécessite une utilisation particulière, ces logiciels peuvent être un bon choix.

3/ Identifiez les besoins annexes que le logiciel doit satisfaire

Outre l’aspect purement financier, un logiciel comptable peut satisfaire d’autres besoins plus ou moins relatifs à la comptabilité. Parmi eux, il y a les ressources humaines, la gestion des immobilisations, des paies, des tableaux de bord, etc.

Certains outils proposent des fonctionnalités supplémentaires qu’il peut parfois être intéressant d’intégrer aux modules de l’entreprise.

4/ Établissez une liste des points essentiels à remplir

Pour vous assurer de bien choisir, rien de mieux qu’une liste de contrôle ! Posez-vous les questions suivantes :

  • Quelle est la taille de mon entreprise ?
  • Quelle est son activité ?
  • De quel budget dispose pour acquérir un logiciel de comptabilité ?
  • Vais-je déclarer ma liasse fiscale ?
  • Est-ce que je souhaite que mes relevés bancaires soient injectés automatiquement dans mon logiciel comptable ?

En fonction de vos réponses, certains logiciels sont plus adaptés que d’autres à vos besoins.

5/ Choisir une solution qui convient à votre projet

À présent, vous devez tester afin d’approuver ou non la solution sélectionnée. N’hésitez surtout pas à essayer le logiciel avant de l’acheter ou de faire un abonnement. La plupart des outils proposent un essai gratuit de plusieurs jours : il faut en profiter.

Dans l’idéal, tournez-vous vers des logiciels réputés dans le milieu. Ils représentent des valeurs sûres comme Quickbooks, EBP, Wity, Freebee ou Sage Business cloud.