Certaines périodes, lorsqu’on est le manager d’une entreprise, demande bien plus d’organisation que d’autres. Il s’agit notamment de la période tant attendue par les employés de la prise des congés payés. Comment aménager cette période afin que tout le monde puisse en tirer profit, c’est ce que nous essaierons de découvrir ici.

Indiquer la période de prise de congés

En principe, tous les salariés d’une entreprise ont droit à 30 jours de congés payés par an. Ils peuvent bénéficier des congés quels que soient :

  • leur emploi,
  • leur catégorie,
  • et même leur horaire de travail.

C'est-à-dire qu'il s'agisse des travailleurs à temps partiel ou à temps plein. Cette période de congés selon la loi, ne peut pas être réduite. Cependant, elle peut s’étendre après avis des représentants du personnel ou si cela a été prévu dans la convention collective.

Par ailleurs, c’est entre le 1er mai et le 31 octobre qu’a été fixée la période légale de prise de congés dans une entreprise. Si vous le manager d’une entreprise, ce que vous devez faire, c’est d’informer vos salariés de cette période que vous avez convenue, deux mois au minimum avant que celle-ci ne soit lancée.

Pour rappel, durant cette période prévue par la loi, le salarié bénéficie de 12 jours ouvrables au moins de congés. Notons qu’il peut également bénéficier de sa cinquième semaine de congés hors de cette période légale.

Imposer l’ordre de départ des congés

Si le manager ne souhaite pas que l’entreprise ou le service soit fermé durant la période légale de prise de congés, il devra gérer la programmation des départs en congés. Même s'il reçoit les propositions des salariés concernant les éventuels départs en congés, c’est à lui qu’appartient la décision finale. C'est lui qui fixe la date et la durée des congés ainsi que l’ordre des départs.

Bien sûr, il devra tenir compte avant de faire son choix. L'ancienneté du salarié au sein de l’entreprise ainsi que la situation familiale de celui-ci sont des cas sur lesquels, entre autres, doit se pencher le manager.

Le manager peut également décider de fermer le service ou l’entreprise durant la période légale de prise de congés.

Lorsque le calendrier des départs en congés est ainsi élaboré par le manager, celui-ci doit informer les salariés. Le salarié doit être tenu informé de la date de ses congés au moins un mois à l’avance.

Respecter les congés exceptionnels

Certains congés peuvent être pris en dehors de la période légale de prise de congés. C'est notamment le cas des congés de maternité ou du congé sabbatique. Si le manager a l’obligation légale de respecter les premiers, il peut sous certaines conditions, opposer un refus au congé sabbatique. La décision dépend en général de l'urgence de la situation nécessitant la prise de congé.

Gérer les absences

Il peut arriver que durant les congés d’un ou de plusieurs salariés, le manager ait besoin de leurs compétences. Dans ce cas-là, il peut recourir à l’intérim ou à un contrat à durée déterminée. Il peut également décider d’affecter de manière temporaire un salarié de l’entreprise ou du service à un poste qu’occupe un autre parti en congés.